Banniere site webtransp 2

Fil  d'actualités

MC ENSISHEIM : Agressions exterieures

Ce jour, plusieurs collègues se sont faits verbalement et physiquement agresser lors de la sortie de leur service de nuit. En effet, un individu s’est précipité sur deux de nos collègues à leur sortie de l’établissement.  En savoir plus...

CP SEYSSES : A quoi servent les fouilles aux parloirs

Le Jeudi 20 Juin 2019 sera une après-midi mouvementée aux parloirs de Seysses ! En effet, vers 14h30, lors de la fouille à corps d’un détenu suite à son parloir famille, le Surveillant va apercevoir un objet de couleur blanche dans le pli fessier de celui-ci.  En savoir plus...

MA BREST : Communiqué de presse

Ce lundi, le nombre de détenus à la Maison d’Arrêt de Brest  a atteint un nouveau " Record Historique" avec 437 détenus incarcérés, hébergés... À noter que la "capacité opérationnelle" de cet établissement pénitentiaire c'est-à-dire la  capacité d'accueil est à ce jour de   254  places théoriques.  En savoir plus...

CD CHATEAUDUN : L'Odyssée Marine

Un nouvel incident est venu perturber le fonctionnement de notre établissement. Durant la nuit du 19 au 20 juin, un détenu a inondé la coursive du Quartier Disciplinaire. Plusieurs centimètres d’eau recouvraient toute la coursive.  En savoir plus...

CP LE HAVRE : Acte Terroriste

Dés 7 h 05 , ce matin, au R.D.C du C.D 1 du C.P Le Havre, lors de l'ouverture de la cellule 126, un détenu connu pour radicalisation à forcé le passage dés l'ouverture de sa cellule, pour se jeter et attaquer notre collègue surveillante aux cris de " Allah akbar" à plusieurs reprises. En savoir plus...

MA AUXERRE : L'été sera chaud

Comme chaque année, c’est aux beaux jours que sont mis en lumière les dysfonctionnements et la Vénérable Maison d’Arrêt d’Auxerre. Soyons clairs : le service 12 heures défendu par le syndicat majoritaire ne fonctionne pas !  En savoir plus...

FLASH INFO GRAND EST :

La prime de détention généralement versée en juin depuis sa mise en place sera versée en juillet suite à "​UN DYSFONCTIONNEMENT TECHNIQUE​"  En savoir plus...

CP SEYSSES : Les dents de la MAH2

Dimanche 16 Juin 2019, lors de la distribution du repas au troisième étage de la MAH2, un détenu va sortir de sa cellule criant qu’il veut aller au mitard ! Quand on vous disait qu’il préfère le quartier disciplinaire au surencombrement !!!  En savoir plus...

CP SEYSSES : Refus de réintégrer

Lundi 18 Juin 2019, a été une journée animée sur la MAH2, heureusement la gestion de ce bâtiment est de qualité ! En effet, en fin de matinée, un détenu deretour CPROU va faire des siennes en créant un tapage dans sa nouvelle cellule d’affectation ! En savoir plus...

CP SEYSSES : Rien ne va plus

Vendredi 14 juin 2019, les Surveillants seront alertés par un tapage important provenant du premier étage de la MAH1 ! Tiens donc étonnant ! Il s’agit en fait d’un détenu mécontent et qui souhaite changer de cellule de gré ou de force ! En savoir plus...

EPSNF : Lettre Ouverte au Directeur

Monsieur le Directeur, La note de service du 4 juin 2019 (diffusée par mail le 12 juin 2019), portant sur les consignes particulières à mettre enœuvre afin de prévenir et réduire les conséquences sanitaires de fortes chaleurs et dun épisode caniculaire est inexacteEn savoir plus....

REUNION DAP : Gilet par lame

Mercredi 12 Juin, s’est tenue à la DAP une réunion d’information à l’initiative de l’Administration ou l’ensemble des Organisations Syndicales représentatives étaient conviées pour lecture de l’état d’avancement du projet de dotation des GPB et GPL.  En savoir Plus...

UHSI MARSEILLE : Management toxique

Dans un contexte extrêmement difficile où l’administration pénitentiaire peine à recruter et oblige cette dernière à se poser la question de savoir «Comment rendre le métier de Surveillant pénitentiaire attractif ?» ici à Marseille,on choisi la nage à contre-courant. En savoir plus...

MA ROUEN : Capitaine abandonné

Après le départ d'une Directrice adjointe l'année dernière, dans une autre Administration c'est au tour de la nouvelle adjointe de mettre les voiles Monsieur le Directeur, même les membres de votre encadrement sautent dans le canot de sauvetage afin d'éviter le naufrage programmé. En savoir plus...

PRISE D'OTAGE CONDE SUR SARTHE

Trois mois après l’acte de terrorisme qui a failli couter la vie à deux de nos collègues de la M.C de Condé sur Sarthe grièvement blessés, ce sont deux autres Surveillants de ce même établissement qui ont été pris en otage. Mardi 11 juin vers19h30, deux Surveillants dont une stagiaire de la M.C de Condé sur Sarthe ont été pris en otage sous la menace d’une arme artisanale par un détenu coutumier de ces faits. En savoir plus...

CD ECROUVES : Un scandal de plus

Dans la soirée du mardi 11 juin une série d’incidents graves a mis à mal la détention et en particulier les surveillants : agression sur personnel, tentative de suicide, refus de réintégrer, feu de cellule au QD dans la nuit. Rien que ça !!!  En savoir plus...

EPSNF : Money

10000 Cette somme est le montant perdu par notre direction pénitentiaire local en accordant la télévision gratuite (avec le forfait Canal+) à tous les détenus hospitalisés à l’EPSNF sur une 1 année. Ce chiffre est approximatif mais très proche de la réalité (voir méthode de calcul).  En savoir plus....

CP SEYSSES : Agression parloir

Le Jeudi 07 Juin 2019après-midi, lors du second tour parloir de la MAH2, un détenu sera surpris par les personnels du parloir en train d’échanger un objet avec sa visiteuse. Il dissimulera cet objet dans son pli fessier. En savoir plus...

CP MARSEILLE : Agression d'une Surveillante

C’est ce dimanche matin, lors de l’appel de7h00 au 4ème étage du Quartier Femmes, que notre collègue Surveillante a subi une violente agression qu’elle n’oubliera pas de si tôt. Effectivement, notre collègue a été rouée de coups, En savoir plus....

MC ST MARTIN DE RE : Le SPS l'a dénoncé, jordy l'a confirmé

Dans son récent tract « l’Ordre oui, la chienlit non ! », le bureau local SPS avait dénoncé le manquement cruel d’autorité de l’encadrement vis-à-vis d’une personne détenue virulente n’ayant pas été mise en prévention après avoir copieusement insulté et menacé le personnel de surveillance. En savoir plus...

CP LORIENT : Agression

Ce vendredi en fin de matinée, une surveillante qui ne faisait que son travail, a été lâchement agressé par un détenu au profil psychologique alarmant et mécontent du service public pénitentiaire. En savoir plus...

CP MONT DE MARSAN : Mais qui commande

Mais qui commande quand un évènement survient ??? Tout a commencé quand un détenu connu pour de nombreux passages au Quartier Disciplinaire, refuse de réintégrer en grimpant sur le toit du préau de la promenade.Sa revendication : " Je veux mon transfert ". En savoir plus...

CD MURET : Audience TGI du 07 juin 2019

Ce jour, à 08H30, le Tribunal Correctionnel de Toulouse avait à rendre des décisions de justice pour des menaces, menaces de mort ou de crime et outrages sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Rappel des faits : De décembre 2017 à mars 2019, un détenu très bien connu de tous, sest particulièrement illustré  En savoir plus....

CP AITON : De belles promesses

De belles promesses mais nous voulons du concret ! Depuis plusieurs mois, le S.P.S multiplie les échanges avec la direction afin que les fenêtres des miradors soient changées. Au Centre pénitentiaire d’Aiton, nous sommes comme le village gaulois d’Astérixet d’Obélix. En savoir plus...

EPSNF :  Incohérence

Durant la matinée du mercredi 5 juin, un détenu isolé pénitentiaire a bénéficié de sa promenade quotidienne. Pourtant, ce même individu, en début d’après-midi, a également obtenu uneautorisation pour un parloir dans sa chambre sécurisée. POURQUOI En savoir plus...

CD ARGENTAN : Grosse agression

Aujourd'hui le CD d'Argentan a connu une agression d'une rare violence. Un de nos chers pensionnaires (cas psy bien connu) mécontent de la fouille de sa cellule, a sauté sur notre collègue en lui lacérant le visage. Voulait-il atteindre une partie vitale ? Notre collègue aurait pu y passer, même s'il avait eu son gilet par lame (promis depuis janvier 2018)... En savoir plus...

CP AITON : De belles promesses

Depuis plusieurs mois, le S.P.S multiplie les échanges avec la direction afin que les fenêtres des miradors soient changées. Au Centre pénitentiaire d’Aiton, nous sommes comme le village gaulois d’Astérix et d’Obélix. Nous ne faisons comme personne. Les détenus et les personnes extérieures peuvent voir totalement ce que fait le surveillant en faction au mirador. Quoi de mieux pour le personnel de pouvoir sentir le regard insistant d’un détenu pendant qu’il fait ses besoins. En cette première semaine de juin, les agents d’Aiton allaient être débarrassés de ce « petit » désagrément. Enfin ! L’entreprise choisie par l’administration est arrivée...En savoir plus...

EPSNF : Incohérence

Durant la matinée du mercredi 5 juin, un détenu isolé pénitentiaire a bénéficié de sa promenade quotidienne. Pourtant, ce même individu, en début d’après-midi, a également obtenu une autorisation pour un parloir dans sa chambre sécurisée. POURQUOI ? En effet, nous rappelons à la direction que les certificats médicaux autorisant les parloirs en chambres sécurisées doivent être justifiés par l’état de santé du détenu...En savoir plus...

SAINT MARTIN DE RE : Ordre et chienlit

C’est aujourd’hui le constat que nous avons de la gestion à la Citadelle de Saint-Martin de Ré. A partir de vendredi soir, le week-end a été une honte pour les surveillants car ils ont tout simplement été bafoués dans leur autorité par une personne détenue connue pour sa grande violence et ses méfaits en détention. Au moment de la distribution du dîner, une surveillante a demandé à une personne détenue de retourner dans sa cellule. Ce dernier n’acceptant pas de recevoir des ordres, notamment d’une femme, l’insulte en la traitant de « pute » et la menace tout en refusant d’obéir à la première injonction, en ajoutant qu’elle ne doit pas lui « casser les couilles ». L’altercation qui s’en suit va nécessiter l’intervention de renforts avec la présence d’un Premier Surveillant et du Chef de Détention...En savoir plus...

 

COMMUNIQUE DE PRESSE : OIP

Le SPS a pris connaissance d'un rapport que l'OIP dresse contre les personnels pénitentiaires, en l'occurence les Surveillant(e)s Pénitentiaires, les accusant de violences commises contre les détenus. Le SPS dénonce avec sa plus grande force la diatribe de cette organisation dont l'internationalité n'en porte que le nom. Cette association, dont on se demande si elle n'est pas anti-carcérale, fonde son rapport sur les dénonciations des détenus, probablement ceux qui sont allergiques à la prison, et qui n'obéissent pas aux règles de la vie en collectivité, et encore moins à celles de la prison. Avec une incroyable perfidie, cette organisation pro-détenus, a le toupet de dénoncer les mauvaises conditions de travail des Surveillant(e)s Pénitentiaires pour mieux les accuser ensuite...En savoir plus...

CP LORIENT : Communiqué de presse (projections)

Les parachutages se multiplient, sur le Centre pénitentiaire de Lorient, si les surveillant(e)s arrivent malgré tout, à récupérer quelques colis, la situation devient gravissime, dès lors que des armes blanches, téléphones, drogues, sont retrouvées dans des colis... C'était le cas, encore ce Week-end, légitimement les surveillant(e)s se pose des questions, sur la sécurité au sein de la détention, et de celle de la périmétrie du site de Lorient... L'administration ne devrait elle pas finir par investir, dans des filets anti-projections, déjà installés dans de nombreux établissements...En savoir plus....

MA ANGERS : Tentative d'évasion

Le 31/05/2019 vers 10h45, lors de son extraction médicale au CHU d'Angers, le détenu B... a tenté de s'évader lors de sa consultation radiologique. Alors qu'il sortait du box pour que l'on puisse lui mettre les moyens de contraintes, à la vue des menottes, le détenu a bousculé l'agent et fait demi tour pour sortir par l'autre porte du box. Les surveillant(e)s ont alors, fait le tour pour l' intercepter et c'est à ce moment là qu'il a bousculé un autre fonctionnaire (chef d'escorte), le détenu s'est dirigé, en courant vers le couloir des urgences...En savoir plus...

CP PERPIGNAN : Dissolution de l'infra

Le SPS, au vue de la mauvaise gestion de l’INFRA, demande sa dissolution pure et simple ainsi que la réintégration des agents dans les équipes. Le SPS demande la création d’une ÉQUIPE LOCALE DE SÉCURITÉ PÉNITENTIAIRE avec un recrutement local et un renforcement des effectifs du centre pénitentiaire. Une équipe avec une sélection certificative, par des formateurs des ERIS ou des PREJ, après des épreuves sportives et des mises en situations. Une équipe managée par un officier et un encadrement intègre pour pouvoir assumer au mieux les taches régaliennes qui leurs incombes...En savoir plus...

CP AIX LUYNES : A quand le respect Doc ?

- Quand allez-vous enfin respecter les règles élémentaires de sécurité qui s’imposent dans un établissement pénitentiaire ? - Quand allez-vous respecter les personnels pénitentiaires qui œuvrent pour la sécurité de TOUS, y compris de la vôtre ? Après avoir tenté de faire virer les deux surveillants de l’Unité Sanitaire d’Aix Luynes 1, voilà que vous persistez dans votre comportement irrespectueux, en refusant de vous soumettre au portique de détection, pire, en vous en prenant à l’agent chargé du contrôle d’accès avec un ton condescendant...En savoir plus...

CD JOUX LA VILLE : Douches froides

Comme disait Honoré de Balzac dans La Peau de Chagrin, « Le mot sagesse ne vient-il pas de savoir ? Et qu'est ce que la folie, sinon l'excès d'un vouloir ou d'un pouvoir ». Notre Administration a la sagesse d'entreprendre la rénovation des douches du centre de détention car elle sait que cela est nécessaire. Mais notre organisation syndicale quant à elle a le pouvoir et le devoir d'interpeller nos dirigeants quand ils mettent en danger leurs salariés. Le SPS s'interroge, et à juste titre, comme l'ensemble du personnel, pour la santé des agents quand on évoque la présence, au niveau de ces mêmes douches, d'amiante...En savoir plus....

CD VAL DE REUIL : Prime ou sécurité ?

Ce dimanche 26 mai, vers 18h30, un détenu placé au Quartier Disciplinaire Division 1 depuis quelques semaines pour agression sur personnel a de nouveau fait parler de lui… En effet, refusant de se soumette aux injonctions de l’équipe d’intervention lors de la distribution du repas, il n’a pas trouvé mieux que d’allumer un feu afin de manifester sa colère… Une fois le feu maitrisé par l’équipe d’intervention, l’individu s’est alors accroché à la grille du Q.D tout en donnant des coups aux collègues. Une seconde équipe d’intervention de Division 2, arrivera en renfort afin de conduire le détenu au Q.D D2. BILAN : 2 Agents blessés (malgré l’équipement) et évacués par les pompiers ! En savoir plus...

MA CARCASSONNE : Tentative d'agression...

Samedi 25 mai 2019 un détenu de la Maison d’Arrêt de Carcassonne a tenté d’agresser à l’aide d’une fourchette le Surveillant d’étage lors de la distribution du repas. Grace à l’intervention de l’auxiliaire qui s’est interposé, en repoussant le détenu ; le renfort du gradé et des collègues, le détenu a été maitrisé puis conduit au quartier disciplinaire. Le pire a pu donc être évité, mais jusqu’à quand ? Car dans un contexte de surpopulation pénale, de surencombrement, cette cellule était occupée par 4 détenus...En savoir plus...

CD MURET : Détenus chouchoutés, Surveillants méprisés...

Au Centre de Détention de Muret qu’elle ne fut pas l’incompréhension et la déconvenue de deux équipages du PREJ de Muret en mission, de ne pas se sentir soutenues par la hiérarchie de cet établissement !!! En effet : Acte 1 : Le 23 mai 2019, un équipage du PREJ de Muret a rencontré des difficultés avec un détenu du CD de Muret, celui-ci criant, tapant et insultant dans les geôles du TGI. Lorsqu’un des agents du PREJ prend en charge le détenu pour opérer une fouille réglementaire, ce détenu le pousse, lui crie dessus et l’insulte. L’équipage du PREJ se voit contraint de le menotter dans le dos. Arrivé à l’établissement les agents PREJ lui retirent les menottes, mais cet énergumène continue à vociférer...En savoir plus...

MA Aurillac : Découverte inquiétante

Le Mardi 21 Mai 2019, lors d’un contrôle de l’auxi corvée extérieur, il a été découvert dissimulé dans son seau ,plusieurs colis contenant de l’alcool, des stupéfiants, des médicaments, des téléphones dernière génération avec leur chargeur, une clé USB et plus inquiétant pour les agents Aurillacois… un couteau en céramique de 20cm...En savoir plus...

CD MURET : Un détenu sur le toit...

Durant la promenade, Vendredi 24 mai 2019, aux environs de 10h30, un détenu affecté au D1, du Centre de Détention de Muret, (unité régime Maison d Arrêt portes fermées) a escaladé le mur du chemin d’accès de son bâtiment pour se réfugier sur le toit. Alertés par le Surveillant en poste au Rond Point Haut, les personnels se sont aussitôt mobilisés pour sécuriser le secteur puis, se sont employés à ramener à la raison le détenu jusqu'à l’arrivée des ERIS (équipe régionale d’intervention et de sécurité spécialisée)...En savoir plus...

MC CLAIRVAUX : Crachats

La semaine a commencé sur les chapeaux de roue puisque ce lundi 20 Mai, l'agent quartier a commencé sa journée en se faisant copieusement insulter puis a reçu un crachat. La suite a également été sympathique puisque lors de la distribution du repas, la première surveillante et lui ont reçu une projection d'urine. Heureusement qu'ils s'étaient préparés en se protégeant avec un bouclier d'intervention !!! Le nouveau pensionnaire du quartier disciplinaire avait déjà bien commencé sa détention à la Maison Centrale en refusant de parler à certains collègues ou en essayant d'esquiver le retour en cellule lors des blocages de bâtiment...En savoir plus....

DROITS SYNDICAUX ABAISSES = SURVEILLANTS MUSELES

Pas plus sous l'ère Macron que dans les ères précédentes, les droits syndicaux dans l'Administration Pénitentiaire, ont toujours été bafoués, rognés, au point d'être réduits aujourd'hui, à peau de chagrin. Si nous sommes d'accord avec la CGT Pénitentiaire qui se plaint de cette réduction des Droits Syndicaux dans un tract du 23 mai, en revanche, on se demande si cette organisation syndicale n'est pas atteinte de schizophrénie lorsqu'à ce propos, elle dénigre aujourd'hui le Président de la République, pour lequel, certains dirigeants cégétistes (comme de l'UNSA) avaient appelé à voter en 2016. N'est pas indépendant qui veut ! Les cycles de travail des Surveillant(e)s Pénitentiaires sont si particuliers et contraignants que les Droits Syndicaux devraient pouvoir s'adapter ! Que neni...En savoir plus....

MA BLOIS : Une promenade qui se finit mal

Ce jour, à la Maison d'arrêt de BLOIS, lors du retour promenade la personne détenue M. est venue au contact du surveillant RDC pour se plaindre de ces conditions de détention. Cette personne n’apprécierait pas le faite d'être dans une cellule dite de « pointeur ». Il a donc exigé d'être muter dans une autre cellule en menaçant de ne pas réintégrer la sienne si cela n'était pas fait. Le surveillant a tenté en vain de raisonner le perturbateur. Mécontent de cette réponse, la personne détenue M. a violemment agressé notre collègue d'un coup de poing au visage. Grâce à la réactivité et au professionnalisme des collègues présents, nous avons certainement évité le pire. La personne détenue a été mise en prévention...En savoir plus...

Quand l'envie de s'évader est plus forte que l'envie de "pisser" !

Ce Jeudi 23 Mai au matin, un équipage du Prej de Nîmes est chargé de conduire un détenu du CP de VLM vers le Tribunal d’Alès. Durant le trajet, à plusieurs reprises le détenu, dont le casier judiciaire foisonne de faits de vols, insistera sur son envie d’uriner. L’ambiance à bord du véhicule est ponctuée par les réclamations du détenu et devient insupportable lorsque ce dernier se tord de douleur, tellement l’envie de se soulager est grande. L’équipage composé de Surveillants expérimentés décide d’organiser un arrêt « pipi » le plus sécuritaire possible en gardant en tête l’objectif de se trouver isolé et en position d’avantage par rapport au détenu. A la descente du véhicule, le détenu toujours menotté est donc intelligemment et stratégiquement positionné face à un mur de ronce, barrière naturelle pourtant dissuasive.En savoir plus...

DI PARIS : Visites régionales

Lors de ces visites, nous avons pu mesurer la difficulté de fonctionnement des établissements franciliens avec énormément de stagiaires non validés pour l’habilitation du fusil HK (miradors) et le fusil à pompe (PEP). Ceci ayant pour conséquences d’occasionner des problèmes dans les divers établissements pour leur faire effectuer les nuits, une aberration de plus dans cette administration !! VIVE LA FORMATION EN 6 MOIS….NE PAS OUBLIER LES FONDAMENTAUX DU METIER DE SURVEILLANT...En savoir plus...

CP TOULOUSE SEYSSES : Des marchands de tapis

Lundi soir, une fouille sectorielle a été organisée, avec à la clé quelques téléphones et substances illicites retrouvés dans les cellules visées. Soit.... Hier, mardi, l'agent à la PEP voit arriver vers 18h, des agents non prévus pour effectuer la nuit. Leur présence est due à un 2ème soir de fouille ! Très bien, sauf que ...... et c'est là, la tristesse de notre encadrement, la fouille prévue le soir, avait été avancée dans la journée, car la direction ne pouvait se rendre disponible. Mais dans leur grande mansuétude, la directrice des ressources humaines et le chef de détention n'avaient tout simplement pas pris la peine d'avertir les agents prévus en renfort, de l'annulation de celle-ci ! Mais pourquoi faire, quelle utilité ?!?! Ces collègues ont pourtant fait plusieurs dizaines de kilomètres, voir centaines pour un, prenant sur leur vie de famille, pour s'entendre dire en arrivant: "ah ben, non, la fouille est annulée" ...En savoir plus...

CP LORIENT : Violente agression au QSL

Le lundi 13 mai vers 9h30 au CP Plœmeur/Lorient notre collègue Erwan a été victime d’une violente agression. Les faits se sont déroulés au QSL/Quartier Sortant. Un détenu connu pour son instabilité et ses divers incidents est donc passé à l’acte en portant plusieurs coups au visage de notre collègue. Nous apportons notre soutien le plus total à notre camarade et lui souhaitons un prompt rétablissement. Le professionnalisme, la rigueur qu’il met au quotidien dans sa mission de service public, l’a malheureusement encore une fois exposé à un déferlement de violence. Nous ne doutons pas que malgré l’épreuve tu nous reviendras avec une volonté restée intacte...En savoir plus...

CP MONT DE MARSAN : Les agressions s'enchaînent

Les agressions s'enchaînent III Ou allons-nous ??? Mercredi08 Mai 201.9 a eu lieu I'agression de notre collègue féminine sur le bâtiment CD2. Copieusement insultée lors du sondage de barreaux, la surveillante est revenue voir le détenu injurieux accompagné d'un collègLre afin de I'informer qLt'il faisait I'objet d'un CRt. Spontanément le détenu a asséné un violent coup de poing au visage de la surveillante qui se cogne également la tête contre le mur. Le collègue à proximité est rapidement intervenu afin cle maîtiiser l;agresseur. Par I'arrivée des renforts, la mise en prévention a pu se clérouler avec professionnalismà. Le SPS souhalte un bon rétablissement à notre collègue et...En savoir plus...

 

CP ANNOEULLIN : Etude d'un nouveau service

Alors que pendant des années sur le CP LILLE ANNOEULIN et surtout par la volonté de l'ancienne direction de vouloir séparer et écarter le personnel de surveillance a toute implication dans ce qui lui était directement concerné, la lettre de recommandation du directeur de l'administration Pénitentiaire aux Directeurs d'établissements et Directions inter-régionales d'octobre 2018 jetait un pavé dans la marre...En savoir plus...